Annonces du 27 juillet au 2 août

 

v Dans le secteur

Oser demander

Après la rencontre aux chênes de Mambré au cours de laquelle il reçoit l'annonce de la naissance d'un fils (cf. dimanche dernier), Abraham entame avec Dieu un dialogue où, avec détermination, il intercède pour Sodome et Gomorrhe (première lecture). Combien de justes faudra-t-il trouver parmi les habitants pour sauver ces deux villes: cinquante, quarante-cinq, quarante, trente, vingt ou peut-être seulement dix? Cette insistance d'Abraham auprès du Seigneur nous révèle non seulement sa foi mais aussi son ouverture et sa générosité envers les nations païennes.

L'émerveillement que nous partageons pour cette prière d'Abraham nous permet de deviner l'admiration des disciples devant la prière de Jésus. Comme l'un d'entre eux, nous pouvons demander: «Seigneur, apprends-nous à prier» (évangile). En effet qui d'autre que Jésus lui-même peut nous apprendre à dire «Père», à faire ainsi l'expérience de la proximité de Dieu et en même temps de son infinie grandeur? Jésus, qui vit dans une intimité inouïe avec son Père, nous transmet les paroles capables de nous introduire dans le regard de Dieu pour lui demander qu'il «n'arrête pas l'œuvre de ses mains» (psaume). Pour que son Nom soit sanctifié, pour que son règne vienne, Dieu a besoin de notre collaboration. Jésus nous fait comprendre dans la parabole de l'ami importun qu'il faut oser insister auprès du Père – lui-même en a fait l'expérience. Notre Père sait mieux que nous ce dont nous avons besoin, mais il ne force pas notre liberté: le don par excellence du Père est l'Esprit Saint qui transforme nos cœurs et nous fait discerner dans la foi comment Dieu répond à nos demandes.

Dans la messe, au cours de la prière eucharistique, nous sommes invités à dire le Notre Père qui reprend essentiellement la version de Matthieu plus longue que celle de Luc. En redisant ces paroles données par Jésus en personne, présent auprès du Père où il intercède en notre faveur, accueillons l'Esprit Saint qui nous unit à Dieu toujours vivant en nous, pour que de nos lèvres monte l'action de grâce.

(Missel des Dimanches)

 

Horaire des messes en juillet-août

Comme chaque année, l'horaire des messes des vacances subira quelques modifications en fonction de la présence des prêtres. Soyez-y attentifs. Une grille récapitulative est à votre disposition dans le fond de l'église. La grille peut être également consultée sur le site, à la une.

 

Dans les paroisses

Sombreffe

Dimanche 28/7, dix-septième dimanche ordinaire, messe à Ligny à 9h30.

 

Bothey

Samedi 27/7, 18h, messe du dix-septième dimanche ordinaire, pour la paroisse et le secteur.

 

Ligny

Dimanche 28/7, dix-septième dimanche ordinaire, 9h30, messe pour Marcel Vandamme, pour la famille Dumont de Chassart-Poswick, pour la famille Deschamps-Lefèbvre-Piraux et fils.

 

Corroy-le-Château

Dimanche 28/7, dix-septième dimanche ordinaire, 10h30, messe pour les défunts de la famille Samain; Walter Strepenne et familles Strepenne-Bellen; Georges Fagnant et Edmée Guillaume; Charles Férard et les défunts des familles Férard-Lonnoy-Guillaume; la famille Dassy; Liliane et Louis Philippekin.

Mardi 30/7, 9h, messe pour des défunts.

 

Tongrinne

Dimanche 28/7, dix-septième dimanche ordinaire, messe à Corroy à 10h30.

 

Boignée

Dimanche 28/7, dix-septième dimanche ordinaire, 8h55, messe pour Jean-Marie et Étienne Marischal; défunts.

 

Bonne fête !

27/7: Nathalie. 28/7: Samson. 29/7: Marthe, Lazare, Loup. 30/7: Juliette. 31/7: Ignace, Germain. 1/8: Alphonse, Éléazar. 2/8: Eusèbe, Julien, Eymard.

 

 

 

 

 

 

Textes bibliques pour le dimanche 28 juillet

(Dix-septième dimanche ordinaire)

 

Lecture du livre de la Genèse

Gn 18, 20-32

Les Trois visiteurs au chêne de MembréEn ces jours-là, les trois visiteurs d’Abraham allaient partir pour Sodome. Alors le Seigneur dit: «Comme elle est grande, la clameur au sujet de Sodome et de Gomorrhe! Et leur faute, comme elle est lourde! Je veux descendre pour voir si leur conduite correspond à la clameur venue jusqu’à moi. Si c’est faux, je le reconnaîtrai.» Les hommes se dirigèrent vers Sodome, tandis qu’Abraham demeurait devant le Seigneur. Abraham s’approcha et dit: «Vas-tu vraiment faire périr le juste avec le coupable? Peut-être y a-t-il cinquante justes dans la ville. Vas-tu vraiment les faire périr? Ne pardonneras-tu pas à toute la ville à cause des cinquante justes qui s’y trouvent? Loin de toi de faire une chose pareille! Faire mourir le juste avec le coupable, traiter le juste de la même manière que le coupable, loin de toi d’agir ainsi! Celui qui juge toute la terre n’agirait-il pas selon le droit?» Le Seigneur déclara: «Si je trouve cinquante justes dans Sodome, à cause d’eux je pardonnerai à toute la ville.» Abraham répondit: «J’ose encore parler à mon Seigneur, moi qui suis poussière et cendre. Peut-être, sur les cinquante justes, en manquera-t-il cinq: pour ces cinq-là, vas-tu détruire toute la ville?» Il déclara: «Non, je ne la détruirai pas, si j’en trouve quarante-cinq.» Abraham insista: «Peut-être s’en trouvera-t-il seulement quarante?» Le Seigneur déclara: «Pour quarante, je ne le ferai pas.» Abraham dit: «Que mon Seigneur ne se mette pas en colère, si j’ose parler encore. Peut-être s’en trouvera-t-il seulement trente?» Il déclara: «Si j’en trouve trente, je ne le ferai pas.» Abraham dit alors: «J’ose encore parler à mon Seigneur. Peut-être s’en trouvera-t-il seulement vingt?» Il déclara: «Pour vingt, je ne détruirai pas.» Il dit: «Que mon Seigneur ne se mette pas en colère: je ne parlerai plus qu’une fois. Peut-être s’en trouvera-t-il seulement dix?» Et le Seigneur déclara: «Pour dix, je ne détruirai pas.»

 

 

 

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Colossiens

Col 2, 12-14

Frères, dans le baptême, vous avez été mis au tombeau avec le Christ et vous êtes ressuscités avec lui par la foi en la force de Dieu qui l'a ressuscité d’entre les morts. Vous étiez des morts, parce que 100_1970 vous aviez commis des fautes et n’aviez pas reçu de circoncision dans votre chair. Mais Dieu vous a donné la vie avec le Christ: il nous a pardonné toutes nos fautes. Il a effacé le billet de la dette qui nous accablait en raison des prescriptions légales pesant sur nous: il l’a annulé en le clouant à la croix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

Lc 11, 1-13

y1pTqDd8zDLi2nQLXyy44j2ysFCsVBeujEwwK-Ue2t6F_g4MyZ59f0VJEMjqowMrSNJzAhQn4ktoQEIl arriva que Jésus, en un certain lieu, était en prière. Quand il eut terminé, un de ses disciples lui demanda: «Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean le Baptiste, lui aussi, l’a appris à ses disciples.» Il leur répondit: «Quand vous priez, dites: ‘Père, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne. Donne-nous le pain dont nous avons besoin pour chaque jour Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes, nous pardonnons aussi à tous ceux qui ont des torts envers nous. Et ne nous laisse pas entrer en tentation.» Jésus leur dit encore: «Imaginez que l’un de vous ait un ami et aille le trouver au milieu de la nuit pour lui demander: ‘Mon ami, prête-moi trois pains, car un de mes amis est arrivé de voyage chez moi, et je n’ai rien à lui offrir.’ Et si, de l’intérieur, l’autre lui répond: ‘Ne viens pas m’importuner! La porte est déjà fermée; mes enfants et moi, nous sommes couchés. Je ne puis pas me lever pour te donner quelque chose’. Eh bien! je vous le dis: même s’il ne se lève pas pour donner par amitié, il se lèvera à cause du sans-gêne de cet ami, et il lui donnera tout ce qu’il lui faut. Moi, je vous dis: Demandez, on vous donnera; cherchez, vous trouverez; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit; qui cherche trouve; à qui frappe, on ouvrira. Quel père parmi vous, quand son fils lui demande un poisson, lui donnera un serpent au lieu du poisson? ou lui donnera un scorpion quand il demande un œuf? Si donc vous, qui êtes mauvais, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, combien plus le Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui le lui demandent!»

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Textes liturgiques © AELF, Paris

 

Références des illustrations.

 

1e lecture

Abraham marchande avec Dieu.

Grigny (Essones, France)  Église Saint-Antoine-et-Saint-Sulpice / Les Trois visiteurs aux chênes de Membré. Tapisserie de 1870. L'église est décorée d'une série de tapisseries confectionnées par Mme Canapville sous la direction de l'abbé Marchand, alors curé de la paroisse. Les œuvres sont consacrées à des scènes bibliques.

 

2e lecture

«Par le baptême, vous avez été mis au tombeau avec le Christ, avec lui vous avez été ressuscités.»

 

Évangile

«Seigneur, apprends-nous à prier.»